LE JUS DE CELERI

J’ai regardé quelques vidéos au sujet du jus ce céleri branche et j’avoue qu’elles m’ont un peu agacée.

Cette mode venue du livre Medical Medium d’Anthony William, fait fureur outre atlantique et semble bien avoir atteint nos rivages.

Sauf que voilà, bien que je n’ai pas lu le livre, je me m’interroge : soit l’auteur n’explique pas les choses, soit les lecteurs manquent cruellement de discernement.

Soit l’auteur n’explique pas ce qu’est le jus de céleri, j’ai bien dit ce qu’EST, pas ce qu’il procure, mais j’y crois moyen ; soit les lecteurs ne retiennent que ce qu’ils veulent entendre, et ça, c’est bien plus probable.

En réalité, enfin non, « selon moi », c’est bien plus correct vu que je ne détiens pas la science infuse, les pratiquants du jus de céleri, oui, on peut les appeler ainsi, se fourvoient sur deux points fondamentaux :

  •  Ils témoignent une fois de plus que pour soulager nos maux ou simplement être en forme qu’il faudrait se tourner vers des solutions extérieures, genre…

« LE CÉLERI M’A SAUVER… »

Alléluia !

(Non, il n’y a pas de faute, c’est de l’humour, qui vaut ce qu’il vaut, c’est vrai, mais comprenne qui pourra)

  • Alors qu’un simple coup d’œil au contenu micro-nutrinionnel de cette apiacée (non, pas opiacée… manquerait plus que ça !) et quelques connaissances physiologiques déflorent complètement le mystère du céleri miraculeux.

Oui, je sais, c’est décevant.

On vit dans un monde où tout vient de l’extérieur.

Nos peines, nos joies, notre santé, et même notre « richesse »… tout nous est procuré par autre chose : un objet, un événement, une personne, le temps qu’il fait, un aliment donc… c’est grâce à tout ça qu’on se construit une « belle personne », qu’on fait notre bonheur.

On cherche des panacées pour tout et dans tout, si ça ne va pas, « c’est pas moi, c’est lui » ou c’est le destin. Mektoub !

En plus de se victimiser totalement, parce que c’est toujours socialement plus correct d’être victime que bourreau _ oui, les victimes sont dans le camps des gentils, et toi, ben t’es pas méchant, alors c’est pour ça, c’est pas de ta faute _ on livre notre propre pouvoir à autrui et on se déresponsabilise.

Cette déresponsabilisation a des conséquences graves. Elle nous désidentifie petit à petit de nous-même : on ne choisit plus selon nos propres goûts ou aspirations, mais parce qu’il paraît qu’il faut faire ainsi, et pour être accepté ou se faire valoir aux yeux des autres. 

Et comme tout le monde fait pareil, on se fond dans la masse pour finalement… être comme tout le monde.

We fade to grey

We fade to grey

C’est comme cela que l’on devient manipulable.

Alors forcément, quand on nous vante les 1000 vertus du jus de céleri (que vous trouverez partout sur le net si ça vous intéresse), l’aubaine est trop belle pour la laisser passer.

Voilà le remède à tous nos maux, on y va pour un demi litre de jus tous les matins à jeun. Céleri bio, bien entendu.

Le fait que les gens suivent massivement cette recommandation (presque aveuglément oserais-je) relève du marketing viral et de la quête du bonheur sans effort.

Oui, ça aussi ça joue. Si on peut être heureux et en bonne santé et surtout sans rien faire, alors là, on est bien.

Chercher des solutions « exogènes » engendre un désengagement vis à vis ce qui nous concerne pourtant directement et conduit presque au refus de s’investir pour soi-même. C’est dommage quand on parle de santé comme les allégations qu’on avance sur cet elixir.

Le fameux céleri branche.

Savez vous seulement ce qu’il contient ?

Une petite requête sur un moteur de recherche bien conçu vous éclairera très vite.

Je ne m’étendrai ni sur ses bienfaits ni sur sa composition, mon propos ici tient sur les deux principes précités.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le céleri branche est très riche en minéraux, oligo-éléments et vitamines.

Ce qu’il faut savoir, c’est que notre alimentation moderne en est fort dépourvue.

Que ce soit au niveau des produits industriels qui contiennent plus d’additifs que ne nutriments, des fruits et légumes qui ne voient jamais la terre ou le vrai soleil et poussent en un temps record, des animaux d’élevages qui ne voient jamais le jour et sont nourris aux antibiotiques, sans compter sur notre flemmardise de cuisiner ou de chercher de bons produits (ça prend du temps, c’est vrai) nos assiettes sont littéralement vide de micro-nutriments.

On nous rabâche les oreilles avec les « macros » glucides, lipides, protides, mais les minéraux… sont où ? pas là… alors qu’ils sont essentiels à nos petites cellules, et pas que les grises, ne serait-ce que pour participer à la transformation du glucose en énergie, construire notre ADN, synthétiser de l’ATP (fournit l’énergie nécessaire aux réactions chimiques du métabolisme)… entre autre.

Autant dire que focaliser sur les macro-nutriments sans tenir compte des micro-nutriments c’est oublier la moitié de la règle du jeu.

Et c’est ainsi, que si l’on apporte quotidiennement un flot de minéraux et vitamines à notre organisme, on redistribue les bonnes cartes et tout va mieux.

Un corps privé de minéraux (pour faire court et simple) pendant des années s’acidifie et voit fleurir, ici ou là, de multiples symptômes gênants voire des maladies (qui nous tombent dessus, je vous le rappelle, puisque rien n’est de notre faute).

Ce que fait le jus de céleri c’est qu’il redistribue la donne et apporte à nos cellules ce dont elles ont toujours voulu et ont besoin pour fonctionner de façon optimale. Je ne suis donc pas surprise que quelques semaines de ce breuvage allègent des maux quotidiens, c’est même normal puisqu’on donne le bon carburant à notre corps qui, d’un coup d’un seul et miraculeusement, se met à aller mieux.

Non, pas de miracle, c’est normal qu’un aliment riche en nutriments, oligo-éléments et vitamines fasse du bien.

C’est d’autant plus normal que la vocation d’un jus, fait à l’extracteur s’entend, est de séparer les fibres des éléments nutritionnels qui deviennent très facilement et rapidement assimilables par l’organisme.

Alors oui, faites vous des jus de céleri (bio), mais au moins vous saurez désormais pourquoi c’est bon pour la santé.

De là à le faire sous forme de cure… et si vous ajoutiez quotidiennement des vrais légumes et des vrais fruits bio et locaux à votre alimentation, peut-être n’auriez vous plus besoin de cure ou de remède sensationnel…

Sur ce, comme moi j’aime ça, et maintenant que je sais pourquoi, il est temps de tester mon nouvel extracteur avec un petit jus… de céleri 😉

Crédit image : ici.radio-canada.Ca qui va un peu plus loin que moi…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :