Objectifs Non Atteints… Yes !

Bonjour à tous !

 

Je suis heureuse de vous retrouver aujourd’hui après quelques péripéties…

 

Bon, vous l’aurez compris au vu de mon silence pendant quelques mois et de mon titre accrocheur s’il en est : je n’ai pas atteint  mes objectifs, j’ai raté mon défi de body fat à 20%.

 

Et je vais vous dire… j’en suis presque fière ! J’ai dit presque, n’exagérons pas ! 😉

 

Si. Je vous explique.

 

En fait avec toutes les erreurs que j’ai commises qui vont du lâcher prise à l’abandon complet, et avec le recul que j’ai aujourd’hui, j’ai finalement appris beaucoup de choses sur moi même et sur la vie en général.
Au lieu de culpabiliser et de m’enfoncer dans la honte (un peu quand même, il faut le dire), j’ai cherché à apprendre de tout ça, et aujourd’hui je me sens beaucoup plus sereine face à mes objectifs… qui sont toujours là !

 

Alors ? Pourquoi j’ai raté ?

 

Je crois que quand je me suis lancée dans l’aventure perte de masse grasse et blog, sans compter les ambitions personnelles annexes, je n’ai pas réalisé tout le changement ni tous les efforts que cela allait me demander.

 

Et oui, c’est bien là le problème. C’est le changement. Avec ce que je voulais faire, je DEVAIS changer. Si j’avais continué comme je l’avais toujours fait, j’aurais obtenu les mêmes résultats. Logique non ?

 

Le changement est une des choses les plus difficiles à mettre en oeuvre dans sa vie parce que cela nécessite de changer ses habitudes, d’en prendre de nouvelles et surtout, surtout, sortir de sa zone de confort. Et ÇA c’est dur.

 

Pourtant, j’y ai cru, j’ai cru que j’allais y arriver et c’est bien pour cela que j’ai lancé le blog, j’étais sûre de pouvoir pavaner un an après avec de nouvelles photos.
Et pi non. Pas de nouvelles photos. Alors on fait profile bas.

 

J’ai raté parce que je ne suis pas Wonder Woman. Je n’ai pas su mettre en place les changements durables dont j’avais besoin, je retournais sans cesse vers ma zone de confort, ajoutez à cela la procrastination et la fainéantise, vous avez l’équation parfaite de l’abandon !

 

Quand on veut changer, il faut modifier les choses en profondeur, et parfois de façon radicale. Ce n’est pas facile de se lever plus tôt le matin pour méditer, ce n’est pas facile de manger sainement, ce n’est pas facile de se mettre au sport, ce n’est pas facile d’intégrer tout ça dans sa vie entre le boulot, les enfants, la maison (le mari… 😆). Non, ce n’est pas facile. Mais si on veut le faire, non seulement c’est possible, mais il faut aussi prendre des décisions, faire des choix et il se peut que cela engendre, en plus de tous les efforts qu’on fait pour notre nouvelle vie, des difficultés sociales. Et là, on s’attaque à un gros point noir.
Notre entourage ne comprends pas forcément ce qu’on est en train de faire ni pourquoi on le fait. Et devant tout ça, là, ça devient facile de laisser tomber, on comprend mieux pourquoi on abandonne. On a déjà du mal à mettre en place de nouvelles habitudes, si en plus notre entourage nous rejette…
Et on n’a pas envie de ça, et c’est là qu’on craque, et c’est là qu’on jette l’éponge dans un mélange de regrets et de culpabilité.
En fait, c’est super facile de laisser tomber.

 

Le second point, très important également, et la seconde raison pour laquelle j’ai tout arrêté c’est l’impatience. Je me suis montrée vraiment impatiente et exigeante en vers moi-même, et les résultats n’arrivaient pas assez vite à mon goût. Donc, au lieu de me demander comment faire pour avoir des résultats visibles plus vite, ben moi, j’ai dit stop, comme une gamine qui boude parce que ça ne va pas comme elle veut. (Ça, c’est moi à 10 ans…).
D’ailleurs, j’en avais déjà parlé ici.
Mais faut croire que ça ne m’a pas servi tout de suite… et j’ai bien conscience que j’ai fait mes erreurs plusieurs fois avant de pouvoir en tirer partie.
Le changement demande du temps ET de la patience ET de la certitude. Oui, il faut aussi être convaincu du bien fondé de notre démarche pour garder le cap, la motivation et continuer à avancer.

 

Persévérer… c’est plus dur mais plus intéressant aussi. C’est d’ailleurs pour ça que je suis là aujourd’hui 😇
C’est un peu cyclique, j’avoue, mais chaque fois que je suis tombée, je me suis relevée et j’ai de nouveau repris ma route vers mes objectifs.

 

Tout ça me touche beaucoup, parce que, et j’en suis absolument persuadée, je ne suis pas la seule à vivre ces mésaventures.
Je suis sûre qu’il y plein de gens comme moi qui tentent des choses mais qui n’arrivent pas à aller jusqu’au bout, parce que oui, c’est dur. Et il ne faut pas se fier aux figures du web et de YouTube qui arrivent à tout, ces personnes font partie d’un pourcentage restreint de ceux qui réussissent. La majorité d’entre nous bute face à ses ambitions. C’est normal, et nous avons beaucoup de mérite à choisir la difficulté. L’étape suivante, maintenant, est de pouvoir accepter ses erreurs, chercher à les corriger et à s’améliorer.
C’est la persévérance.

 

On a le droit de rater, et de recommencer. Les échecs sont les marches de l’escalier de la réussite.

 

Alors, vous, je ne sais pas, mais moi, j’enclenche le mode WONDER WOMAN !

 

Objectifs non atteints... YES !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :